1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Thématiques

Activités Sensorimotrices (F. Jouen)

Cette thématique de recherche est centrée sur l'étude et la modélisation des apprentissages précoces et des apprentissages procéduraux, à travers l'évaluation des compétences sensori-motrices et cognitives du bébé. La question posée est de savoir comment un organisme en développement prend en compte les aspects temporels de son environnement afin de s'y adapter, et comment il intègre l'effet de sa propre activité sensori-motrice sur les connaissances qu'il construit. Outre les questions de recherche fondamentale, l'étude des activités sensori-motrices est importante pour favoriser la mobilité des personnes à mobilité réduite les problématiques de réalité virtuelle ou augmentée, à travers les modifications que ces dernières occasionnent sur les performances cognitives et motrices.

Pour plus d'informations : francois.jouen [at] ephe.sorbonne.fr

 

Sciences cognitives et Education (D. Alamargot)

Porté par Denis Alamargot de CHArt-UPEC, cet axe regroupe les recherches menées au sein de CHArt sur les fonctions cognitives, motrices et perceptives impliquées dans l’apprentissage et la maîtrise de la lecture et de l’écriture chez les élèves, les étudiants et les experts (écrivains par exemple). Les méthodes utilisées reposent sur l’analyse de mesures comportementales et neurophysiologiques, recueillies en temps réel chez les lecteurs-scripteurs (mouvements oculaires, graphomoteurs, EEG, etc.) et permettant de décrire le décours temporel des processus mentaux. Les résultats des expérimentations menées en milieu scolaire ou en laboratoire alimentent la mise au point d’outils numériques d’aides et d’entraînements, à destination des enseignants et professionnels ; ce pour les élèves ordinaires ou atteints de troubles spécifiques de l’apprentissage.

Pour plus d'informations : denis.alamargot [at] u-pec.fr

 

Technologies positives (F. Fenouillet)

Porté par Fabien Fenouillet de CHArt-Upon, cet axe de recherche comprend les travaux qui sont rattachés aux technologies positives : les travaux sur l'immersion dans les jeux vidéo, ceux relatifs aux serious games mais aussi des recherches plus fondamentales sur l'impact de la motivation sur l'attention ou l'intelligence visuo-spatiale. Cette nouvelle thématique dédiée aux technologies positives s'inscrit donc dans cette double émergence à la fois à un niveau global de la recherche en psychologie et aussi plus spécifiquement sur les technologies dans la droite lignée des travaux novateurs déjà initiés dans le cadre du laboratoire CHArt. Il s'agira d'étudier comment les grands domaines de la cognition, qui sont au centre des apprentissages (comme la mémoire, l'intelligence, l'attention, la créativité) sont influencés ou modifiés au travers de l'utilisation de technologies qui concourent au bien-être ou à la motivation de l'utilisateur. Il s'agira également de comprendre comment le bien être de l’apprenant, peut avoir un impact sur l'utilisation de technologies dédiées aux apprentissages (Norman, 2012). La question des apprentissages qui ne se limite pas à la formation initiale s'étend aussi largement à la formation pour adulte.

Pour plus d'informations : fabienfenouillet [at] yahoo.fr

 

Personnes à besoins spécifiques (D. Archambault)

Cette thématique de recherche est consacrée à l'étude des populations à besoins spécifiques : personnes vulnérables, en situation de handicaps ou experts. La connaissance de ces populations est indispensable pour concevoir les technologies qui peuvent simuler, compenser et suppléer. En outre, ce type d'étude doit permettre d'assurer l'accès à tous aux technologies numériques d'accès à l'information. Dans cette optique, le laboratoire réfléchit aux interfaces utilisateur adaptées, aux outils de transcription des informations vers une modalité particulière nécessaire à un utilisateur, ainsi qu'aux modèles de représentation afin qu'ils contiennent toutes les données nécessaires à la transcription dans différentes modalités.

Pour plus d'informations : dominique.archambault [at] univ-paris8.fr 

 

Ingénierie Cognitive (T. Baccino)

CHArt consacre une partie de son activité au développement de techniques de recueil synchronisé et d'analyse de données comportementales et des données environnementales concomitantes, au développement d'outils permettant d'enregistrer à distance des comportements d'utilisateurs, ainsi qu'à la définition de nouvelles métriques comportementales et nouvelles façon d'analyser les données comportementales. Parmi ces technologies, il est possible de citer le couplage de l'oculométrie cognitive et de l'écriture (tablette ou stylo numérique), le couplage de l'oculométrie cognitive et de l'EEG (Eye-Fixation-Related Potentials), la commande oculaire, la catégorisation sémantique des contenus textuels, et la catégorisation prétopologique de données.

Pour plus d'informations : baccino [at] lutin-userlab.fr

 

Méthodes et techniques d'analyse des données et modélisation-simulation (M. Bui)

Quelle que soit la nature des processus épigénétiques (biologique, psychologique ou sociale), leur étude nécessite avant tout l'analyse de séries temporelles d'états successifs et le développement d'un outillage mathématique et informatique. Cette thématique de recherche est consacrée au développement de méthodes et d'outils de traitement mathématique de différents signaux, en particulier ceux qui permettent l'analyse de données, la classification ou le clustering de données complexes.

A travers notamment la modélisation du concept de proximité, les chercheurs au sein de cette thématique cherchent à simuler des opérations cognitives comme la catégorisation, ou de la compréhension et production d'analogies et de métaphores. Sur le versant recherche appliquée, les travaux développés doivent permettre le développement de méthodes génériques pour la gestion supervisée de problèmes complexes concernant l'homme intégré dans une société, un territoire et un environnement naturel et artificiel.

Pour plus d'informations : marc.bui [at] gmail.com

 

Raisonnement, jugement de probabilité, prise de décision (Jean Baratgin)

Autour des chercheurs de "Paris-Reasoning" du laboratoire se construit un ensemble de recherches sur le raisonnement humain, le jugement probabiliste et la prise de décision. Le cadre théorique de référence est celui du nouveau paradigme du raisonnement qui stipule que les individus, aussi bien dans la vie de tous les jours que dans des contextes scientifiques, raisonneraient sous incertitude. Nos champs d'études portent ainsi sur le raisonnement sous incertitude, le raisonnement inductif, l'évaluation des probabilités subjectives, la perception du hasard mais aussi la compréhension des décisions humaines dans un cadre développemental large (life span) et culturel comparatif. Les chercheurs travaillant dans cette thématique développent également des recherches théoriques sur la pertinence des logiques non-classiques et des modèles formels de l'incertitude mais aussi des recherches appliquées, notamment dans le champ de l'éducation.

Pour plus d'informations : jean.baratgin [at] univ-paris8.fr

 

Fonctionnement Cognitif Normal et Pathologique (FoCoN) 

Porté par Laurence Conty de CHArt-Upon, cet axe de recherche porte sur l’ensemble des outils cognitifs et technologiques permettant de favoriser le fonctionnement cognitif humain. Cette démarche s’inscrit dans une perspective life-span avec une forte préoccupation neuropsychologique et différentielle. Outre l’optimisation du fonctionnement cognitif de participants sans troubles (i.e., enfants, jeunes adultes et personnes âgées) cet axe s’intéresse à la caractérisation, la réhabilitation ou la préservation des processus cognitifs dans un vaste panel de pathologies et de dysfonctionnements cérébraux (i.e. Maladies neuro-dégénératives, Accidents vasculaires cérébraux et troubles associés, Troubles neuro-développementaux). Nous étudions tout outil technologique (environnement virtuel, outils numériques) ou cognitif (i.e. humour, musique, émotion, regards, odeurs) potentiellement bénéfiques pour des sphères cognitives aussi variées que la communication, l’attention, la créativité, la mémoire ou la perception temporelle. Cet axe a pour objectif de développer les connaissances fondamentales nécessaires à la création, à l’utilisation ou à l’amélioration de technologies destinées à stimuler la cognition et/ou favoriser le fonctionnement cognitif.

(Pour accéder à l'organigramme des membres permanents, cliquez-ici)

Pour plus d'informations : laurence.conty [at] u-paris10.fr