Thèse Ming XU

  • Imprimer

Vendredi 23 janvier  2009 à 13h30

Ming XU  soutiendra sa thèse de doctorat intitulée "La compréhension et la construction des connaissances en langue L1 (chinois) et langue L2 (français) à l’aide des textes scientifiques dans le contexte monolingue de la Chine – Modélisation et développement". 

Membres du jury :

  • Charles Tijus - Pr. Université de Paris 8, Président du jury 
  • Denis Brouillet - Pr. Université de Montpellier III, Rapporteur 
  • Denis Legros - Pr. IUFM Créteil/Paris 12, Directeur de recherches
  • Sandra Jhean - M.C. & HDR IUFM Paris, Rapporteur

 Résumé : Le contexte monolingue de la Chine pose de nombreuses contraintes aux activités cognitives de compréhension de texte scientifique en langue L2 et de construction des connaissances. Dans ce contexte, la langue maternelle (chinois) facilite davantage l’activation des différents niveaux de la représentation du contenu
sémantique du texte que la langue L2 (français). Au cours de la lecture et de la relecture des textes scientifiques en langue L2, la construction des unités causales ou des triplets causaux, dépend du niveau de connaissances des sujets en langue L2, des modalités de lecture (lecture puis relecture) et du mode de combinaison entre la distance et le type de relation entretenu par la cause et l’effet. La construction des chemins causaux au niveau de la macrostructure du texte dépend du niveau de connaissances en langue L2, de la longueur des chemins causaux et des résultats de la perception des caractéristiques de structuration de ces chemins causaux. Par rapport aux connaissances structurées par d’autres types de relation comme le chevauchement et la temporalité, les connaissances causalement structurées sont plus faciles à intégrer aux connaissances antérieures en mémoire à long terme et elles peuvent être activées, réutilisées et restructurées plus rapidement et de façon plus efficace.

 

Lieu : Université Paris 8 - bâtiment D, dans la salle D010 (2 rue de la liberté, 93526 Saint-Denis cedex 2)